4 janvier 2020 – Epiphanie à l’église St Hilaire

Contrairement aux autres années, la veillée traditionnelle organisée par l’association Sauvegarde ne s’est pas déroulée pour Noël, mais pour l’Epiphanie, le samedi 4 janvier 2020.

Sous un ciel serein avec même un léger mistral pour faire flotter les étendards, dès 14 heures, la procession des rois a fait son apparition au col de Durban. En tête, l’étoile portée par un ange précédait les trois rois en superbes costumes et portant l’or, l’encens et la myrrhe. Puis venait une caravane d’ânes portant les bagages de ces grands voyageurs, chercheurs de vérité et voulant réellement adorer Dieu: Gaspar, Melchior et Balthazar. La marche célèbre de Bizet, interprétée superbement par l’orchestre philharmonique Tchèque, a permis à la foule de suivre la marche des rois en procession et en musique derrière la Croix, portée par les Pénitents noirs de Carpentras. Quatre méditations de S.S. Benoît XVI ont permis à chacun, sur le beau parcours des Courens, d’approfondir ses connaissances sur les fameux rois mages, venus d’Orient, dont les reliques sont vénérées de nos jours à la cathédrale de Cologne. L’audace et la foi de ces chercheurs de Dieu ne s’applique-t-elle pas à notre époque désenchantée et redevenue païenne comme un exemple revigorant?

La sainte messe célébrée à 15h par Monseigneur Cattenoz, Archevêque d’Avignon, a rassemblée une centaine de personnes qui se pressaient à l’intérieur de l’église restaurée. Ce fut une magnifique catéchèse et dans son homélie-entretien, Monseigneur devait rappeler les sept points essentiels relevés dans l’Evangile de St Matthieu par lesquels Dieu nous rejoint: les signes, la Sainte Ecriture, Jésus Christ, l’Eglise-Maison, l’Enfant, Marie mère de Jésus, l’adoration. Comme les rois mages, c’est ce qui nous fait dire au moment de la sainte communion: « Jésus mon Roi, mon Dieu et mon Sauveur. »

Beaucoup de personnes ont travaillé et se sont unies pour faire de cette pastorale des rois un grand moment de spiritualité, mais aussi de convivialité et d’espérance. Il faut particulièrement remercier et féliciter: Gilles pour la parfaite mise en scène, Françoise pour la réalisation talentuseuse des costumes, les tambourinaires du Comtat, les Pénitents noirs et la participation à la caravane des ânes de M. Rozans.

 

Accéder à la galerie photo complète