Origine de l’association de sauvegarde

Au cours de l’été 2011, la famille Alliaud, de Beaumes-de-Venise, propriétaire de la parcelle 792 sur laquelle se trouve la chapelle ruinée et la famille Anrès, propriétaire de la parcelle 793 voisine, décident de les donner au Diocèse d’Avignon.

Envahie par les ronces, le toit béant, les arcs chancelants, la chapelle offrait un spectacle désolant et pourtant, cette construction paléo-chrétienne, datant du VIe siècle, lieu de mémoire de la première implantation chrétienne d’un village dans le Comtat, avait encore une âme qui appelait et n’attendait que des bonnes volontés pour la réparer…

Il se trouve que l’association « La Route de l’Europe chrétienne » (association de laïcs catholiques dont le siège se trouve à Velleron) a pour objet de défendre les racines chrétiennes de l’Europe partout, où elles sont menacées : les oratoires, les chapelles, les calvaires et les églises font partie de son champs d’action.

La chapelle est donc devenue bien diocésain et Monseigneur Jean-Pierre Cattenoz a donc chargé « La Route de l’Europe chrétienne » d’en assurer la reconstruction. A cet effet, la « route de l’Europe chrétienne » a donné naissance, le 30 novembre 2011, à une nouvelle association nommée « Sauvegarde de la chapelle Saint-Hilaire ». Son siège social est à la Mairie de Beaumes. Les statuts ont été déposés à la sous-préfecture de Carpentras.

L’association de Sauvegarde de la chapelle Saint-Hilaire est placée sous la présidence de l’évêque du Diocèse d’Avignon, Monseigneur Jean-Pierre Cattenoz. Dom Louis-Marie, père Abbé du monastère Sainte Madeleine du Barroux, M. Jérôme Bouletin, Maire de Beaumes,  M. et Mme Pierre Alliaud, M. et Mme Camille Anrès, anciens propriétaires en sont les présidents d’honneur et participent aux travaux. M. Robert Mestelan, vice-président, est chargé de conduire les travaux et toutes les opérations afférant à la restauration de la chapelle.